dimanche 6 décembre 2015

Biodiversité | 25 % des espèces vivantes, petites et grandes, pourraient disparaître d’ici 2050

Un quart des espèces vivantes, petites et grandes, pourraient disparaître d’ici 2050 selon l’Union internationale pour la ­conservation de la nature. Déjà, une grande partie des mammifères, oiseaux, poissons, reptiles et amphibiens, qui souffrent du changement climatique, voient leur taille diminuer, souligne le WWF, le Fonds mondial pour la nature.

Les bouleversements de leur rythme biologique ne sont pas seuls en cause. Les menaces tiennent surtout à l’assèchement accéléré des zones humides (en partie lié au réchauffement), à la déforestation, à la violence des cyclones et à tout ce qui concourt à détruire les habitats naturels.