vendredi 17 juillet 2015

Le déclin global des abeilles pourrait causer 1,4 million de décès par année

Le déclin global des pollinisateurs, essentiellement des abeilles et d'autres insectes, pourrait provoquer jusqu'à 1,4 million de morts supplémentaires par an, selon une analyse publiée dans la revue médicale The Lancet. Ce chiffre correspond à une augmentation de la mortalité mondiale de près de 3%.

L'accroissement de mortalité résulterait de la combinaison d'une augmentation des carences en vitamine A et en folates (vitamine B9 ou acide folique), vitales pour les femmes enceintes et les enfants, et d'une incidence accrue des maladies non transmissibles comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et certains cancers.