jeudi 11 juin 2015

Biodiversité marine : les premières « dead zones » (zones mortes) apparaissent en mer

Le nombre de « dead zones » (superficies où les eaux profondes sont si pauvres en oxygène que la vie marine ne peut survivre) a augmenté de façon explosive au cours des 50 dernières années.

Ces zones mortes se situent généralement en aval des zones fortement peuplées. Le recours aux fertilisants, emportés en partie par les fleuves et les rivières, provoque une explosion d’algues planctoniques.  Ces algues meurent et tombent au fond des mers, favorisant la multiplication des microbes. Ces microbes consomment une vaste quantité d’oxygène, ce qui cause l’élimination massive des poissons.